Site professionnel spécialisé en Gériatrie

Actualités 2021 sur le bon usage des antibiotiques en Ehpad

Résumé

La consommation d’antibiotiques en médecine humaine se concentre principalement en ville par rapport aux hôpitaux (93 contre 7 %) et l’on voit circuler de plus en plus de souches de bactéries résistantes aux antibiotiques en communautaire.

Dans le cadre de la feuille de route interministérielle de maîtrise de l’antibiorésistance de 2016 ont été mis en place des centres régionaux de prévention des infections associées aux soins (CPIAS) avec un réseau de prévention des infections associées aux soins (RéPIAS). Parmi les missions de ce RéPIAS, il y a celle de la prévention et de la surveillance de l’antibiorésistance.

 

Des études ont montré qu’en Ehpad environ 13 % des entérobactéries produisaient une bêta-lactamase à spectre étendu (BLSE) et que celles-ci pouvaient ensuite être à l’origine d’épidémies, y compris hospitalières [1, 2]. Ces éléments font du secteur de la ville, et des Ehpad en particulier, une cible majeure de la lutte contre l’antibiorésistance.

 

Contexte

La surveillance en ville et en Ehpad est intéressante pour décrire les profils d’évolution des résistances dans ces environnements et pour pouvoir adapter les recommandations thérapeutiques, alerter sur des phénomènes émergents (BHRe…), et si possible évaluer les effets des programmes de bon usage et de maîtrise de la diffusion.

 

Données sur l’antibiorésistance

La mission PRIMO, avec le CPIAS Pays de Loire et Santé publique France, a publié en mai 2021 un rapport sur la surveillance de la résistance bactérienne aux antibiotiques en soins de ville et en Ehpad. Ces données ont été recueillies auprès de 1 016 laboratoires de biologie médicale sur l’ensemble du territoire français (environ un quart des laboratoires) pour trois espèces : E. coli et K. pneumoniae dans les ECBU et S. aureus dans tous les prélèvements. Cela représentait 596 000 antibiogrammes pour l’année 2019 (95 % d’entérobactéries), dont environ 30  000 effectués en Ehpad. Les données sont présentées par région et par molécules pour chaque pathogène. Elles sont disponibles en ligne sur le site de Santé publique France [3].

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles