La revue didactique en médecine gériatrique
 

Dépendance iatrogène du malade âgé hospitalisé : bonnes pratiques cliniques

Prévention de la dépendance iatrogène du malade âgé hospitalisé – Démarche institutionnelle : retour d’expérience au CHU de Brest

D’après la présentation de Marc Le Guillou et Patrick Kermarec (Brest)

 

De 30 à 60  % des personnes de 70  ans ou plus perdent leur autonomie pendant une hospitalisation, et la dépendance iatrogène est évitable dans 80 % des cas par les mesures de prévention connues et validées [1]. Toutefois, des interventions comme le programme HELP (Hospital Elder Life Program) permettent une réduction de l’incidence du syndrome confusionnel de 40 % dans une population à risque de troubles cognitifs et/ou déficit visuel et/ou déficit auditif et/ou déshydratation [2]. Cette prévention systématique du syndrome confusionnel a été mise en place dans un service de court séjour gériatrique au CHU de Brest de juin 2004 à décembre 2005 (Tab. 1).

 

 

 

 

Les résultats de cette action ont été présentés en commission médicale d’établissement (CME). Le programme a été inclus dans l’axe « prévention de la perte d’autonomie du malade âgé hospitalisé » du projet d’établissement 2007-2012 du CHU de Brest. Ainsi, cette démarche continue a permis d’élaborer diverses actions : 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles