La revue didactique en médecine gériatrique
 

Le scorbut chez le sujet âgé : ne pas passer à côté du diagnostic

Le scorbut (ou avitaminose C) est toujours d’actualité, mais reste méconnu et probablement sous-évalué. Il touche entre 5 et 10 % des adultes en Occident, en majorité des personnes à risque de carences alimentaires. En France, une étude prospective portant sur 1 328 consultants sans domicile fixe a retrouvé 48 cas d’hypovitaminose C, dont près de la moitié chez des patients de moins de 40 ans. C’est une pathologie dont la prévalence augmente avec l’âge et qui n’est donc pas rare en gériatrie.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles