La revue didactique en médecine gériatrique
 

Les dispositifs médicaux implantables actifs en gériatrie

Le retrait d’un pacemaker après le décès d’un patient âgé est un geste courant en gériatrie. Cet acte banal tend toutefois à occulter les autres dispositifs médicaux implantables actifs (DMIA), dont le patient peut avoir oublié l’existence, et dont le médecin, faute de données, n’a pas forcément connaissance. Le risque est alors grand d’attester de l’absence de DMIA lors du constat de décès, avec les graves conséquences qui peuvent en découler en cas de crémation du corps du défunt. Les explosions de fours crématoires dues à un non-respect de la législation en matière de DMIA ne sont pas rares.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles