Privilégier les thérapies non médicamenteuses pour réduire les symptômes neuropsychiatriques associés à...

Privilégier les thérapies non médicamenteuses pour réduire les symptômes neuropsychiatriques associés à la démence

137

Référence : Watt JA, Goordarzi Z, Veroniki AA et al. Comparative efficacy of interventions for aggressive and agitated behaviors in dementia: a systematic review and network meta-analysis. Ann Intern Med 2019. doi: 10.7326/ M19-0993.

Une méta-analyse en réseau ou network meta-analysis (NMA) a été menée pour comparer l’efficacité des traitements pharmacologiques versus non pharmacologiques dans la prise en charge de l’agressivité et de l’agitation physiques et verbales chez les patients atteints de démence. En tout, 163 études ont été incluses dans cette méta-analyse, soit 23 143 patients. Les résultats montrent que i) les soins multidisciplinaires, ii) une thérapie combinant massage et toucher, et iii) la musicothérapie associée à une thérapie tactile et de massage, étaient cliniquement plus efficaces que les soins habituels. D’autre part, si certains traitements pharmacologiques comme les cannabinoïdes ou l’association dextrométhorphane-quinidine ont montré une efficacité comparativement au placebo ou aux soins habituels, il en est de même pour les trois interventions non pharmacologiques citées précédemment. Au vu de ces résultats et des potentiels effets délétères des traitements pharmacologiques, les auteurs recommandent la mise en place, en priorité, d’une intervention non pharmacologique, pour réduire l’agressivité et l’agitation des patients atteints de démence. Les auteurs tiennent cependant à rappeler les biais possibles de ces comparaisons dus à des données manquantes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire