La revue didactique en médecine gériatrique
 

JASFGG 2019 : Vestibule et vertige  – bonnes pratiques cliniques

Retour de congrès JASFGG 2019

 

Quand le vertige est une urgence

D’après la présentation de Marie Girot (Lille)

 

Selon la définition de la Haute autorité de santé (1997), « les vertiges se définissent comme une illusion de mouvement rotatoire avec signes neurovégétatifs, sans perte de connaissance, et dans leurs formes mineures, sensation de pseudo-ébriété pouvant s’accompagner de signes neurovégétatifs ». C’est une plainte fréquente qui représente 1 % des motifs d’admission aux urgences ainsi que 4,4 millions d’admissions hospitalières en Europe, dont 3 à 5 % imputables à l’origine vasculaire du vertige. Aux urgences du CHRU de Lille, ce motif d’admission concerne 600 cas par an. Le vertige aigu (dure plus de 12 heures) est responsable d’une surconsommation des moyens diagnostiques : coût estimé à 10 milliards de dollars par an (50 % des patient(e)s avec vertige bénéficient d’une imagerie, 20 % sont requérant(e)s d’une hospitalisation). En 10 ans, les prescriptions d’imagerie pour cette plainte ont augmenté de 169 %. Aux urgences du CHRU de Lille, l’admission pour vertige représente 57 % des actes d’imagerie, la DMS (durée moyenne de séjour) de ce type de patient(e) est de 7 heures 20 minutes.

AVC de la fosse postérieure

 

L’objectif de l’imagerie urgente, en cas de vertige, est d’éliminer une cause centrale : l’AVC de la fosse postérieure (25 % des accidents ischémiques cérébraux [AIC]). Ce dernier est une cause rare de diagnostic difficile et la prise en charge thérapeutique est spécifique. Les données sur la prévalence réelle de ces AVC sont hétérogènes dans la littérature (entre 3 et 10 %).
Les infarctus cérébelleux représentent, eux, les erreurs diagnostiques les plus fréquentes.
Le risque de faire un infarctus cérébral est estimé à 0,18 % à 30 jours après le passage aux urgences pour vertige d’allure périphérique. Ainsi, 11 % des patient(e)s admis(es) pour un vertige ou instabilité correspondent à des AIC.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles