La revue didactique en médecine gériatrique

Présentation du cas

Mme R, 99 ans, est résidente d’un Ehpad. Elle est admise en service de médecine interne gériatrique pour effectuer un bilan étiologique et pour une occlusion intestinale suspectée devant des vomissements fécaloïdes d’apparition brutale. Son traitement est arrêté depuis 2 jours.

Lors du mois précédent, une altération de l’état général accompagnée d’un amaigrissement de 5 kg est notée. Son poids habituel est de 58 kg pour une taille d’1,5 m.

Ses antécédents médicaux se limitent à une fibrillation atriale chronique anticoagulée par AVK, une insuffisance cardiaque post-hypertensive avec fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) inconnue, un syndrome démentiel (absence de bilan étiologique) : il n’y a pas d’argument pour une démence à corps de Lewy. Il n’y a ni diabète ni intervention abdominale dans ses antécédents. Elle est grabataire au lit.

Le traitement par rispéridone (Tab.1) a été introduit en 2011 sur avis psychiatrique, pour un syndrome hallucinatoire systématisé à l’origine de troubles du comportement et d’anxiété majeure.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles