La revue didactique en médecine gériatrique
 

Résumé de l’actualisation 2018 des recommandations françaises du traitement de l’ostéoporose post-ménopausique

L’objectif de ces nouvelles recommandations est de mieux prendre en charge l’ostéoporose de la femme en période post-ménopausique ou à risque d’ostéoporose.

 

Prise en charge de l’ostéoporose

La prise en charge de l’ostéoporose représente un enjeu majeur de santé publique pour plusieurs raisons. Il s’agit d’une pathologie fréquente dont la prévalence augmente avec l’âge. De plus en plus de patients sont à risque, sachant que l’espérance de vie s’allonge en France. Les femmes sont plus touchées que les hommes (3/1) du fait de la fragilisation osseuse en période post-ménopausique. La prise en charge de l’ostéoporose est insuffisante en France en raison notamment du sous-diagnostic (par ex. le diagnostic de tassement vertébral [TV] est sous-estimé dans 2/3 cas). De plus, l’étude de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) objective que sur un ensemble de patients hospitalisés pour fracture, seulement 10 % ont eu une ostéodensitométrie et 15 % ont reçu un traitement de fond. Les complications sont nombreuses : médicales au premier plan avec une importante morbi-mortalité, économiques, etc. La prise en charge des fractures est un enjeu majeur  (165 000 par an poignet + extrémité supérieure du fémur/ESF + tassement vertébral/TV). La mortalité est intimement liée aux fractures sévères (taux de mortalité de 25 % dans l’année chez les patients de plus de 55 ans ayant une fracture sévère).

Définition de l’ostéoporose

L’ostéoporose se définit par une diminution de la résistance osseuse entraînant un risque de fracture. D’un point de vue ostéodensitométrique, il s’agit d’un T-score ≤ -2,5 DS. L’ostéodensitométrie est l’examen de référence, et deux sites sont habituellement étudiés : le rachis lombaire et l’extrémité supérieure du fémur. Ce résultat est cependant à nuancer, car 50  % des fractures périphériques surviennent chez des patients avec un T-score > -2,5 DS. L’ostéoporose concerne l’ensemble du squelette sauf les os du crâne, de la face, du rachis cervical, les trois premières vertèbres thoraciques, les mains et les orteils, pour lesquels il faut évoquer une autre étiologie, notamment traumatique ou tumorale.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles