Site professionnel spécialisé en Gériatrie

Contexte

Un homme de 97 ans est adressé pour des chutes à répétition, la dernière ayant entraîné une station au sol prolongée. Il a, comme comorbidités, une hypertension artérielle compliquée d’une néphropathie et une artériopathie des membres inférieurs avec stent iliaque externe droit. Son traitement comprend du clopidogrel et de l’aspirine, du lercanidipine, du furosémide et de l’atorvastatine.

 

Tableau clinique

L’anamnèse retrouve une sensation de faiblesse et de fourmillement des deux membres supérieurs évoluant depuis plusieurs mois sans déficit neurologique associé. Néanmoins, on retrouve une amyotrophie symétrique des mains et un signe de Hoffman douteux, mais sans signe de Babinski. Le score de Glasgow est à 14 avec une discrète confusion dans le discours. Le reste de l’examen clinique est normal.

Un scanner cérébral est alors demandé et ne montre pas d’anomalie du parenchyme cérébral. En revanche, sur les dernières coupes en cervical, il existe une anomalie (Fig. 1). Il est alors réalisé un TDM du rachis (Fig. 2) puis une IRM cervicale (Fig. 3 et 4). Quel diagnostic retenez-vous ?

 

Figure 1 – Coupe axiale en TDM montrant une masse intracanalaire
(flèche verte) refoulant la moelle épinière. On note la
présence de petites calcifications autour de l’odontoïde
(en particulier au-dessus de la pointe de la flèche).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles