La revue didactique en médecine gériatrique

Fernande, 72 ans, nous consulte, car depuis plus de 3 mois elle présente une gêne permanente au niveau de sa paupière inférieure gauche. Elle éprouve une sensation de brûlure et de tiraillement sur le bord libre de cette paupière. De plus, elle a l’impression d’avoir des difficultés à effectuer une occlusion de sa paupière gauche. Cette patiente d’origine lilloise est venue s’installer il y a plus de 30  ans dans le sud de la France. C’est une grande fumeuse (60 paquets/années) et elle est coronarienne. Elle est également adepte des sports nautiques, et elle aime s’exposer au soleil dès les premiers rayons de la fin du printemps. C’est la raison qui l’amène régulièrement à consulter un dermatologue. En effet, ayant un phototype clair, elle est porteuse de kératoses actiniques multiples qu’elle fait régulièrement contrôler (Fig. 1). L’examen de la patiente permet de retrouver une érosion cutanée centrée sur la partie libre de sa paupière inférieure gauche (Fig. 2). Compte tenu de l’inefficacité des traitements symptomatiques administrés (collyre antiseptique et antihistaminiques), nous effectuons une biopsie au niveau de cette zone car nous n’arrivons pas à expliquer les raisons de cette ulcération (absence de traumatisme inducteur). Le rapport anatomopathologique permet de poser le diagnostic de carcinome épidermoïde des paupières.

 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles