La revue didactique en médecine gériatrique

Nous rapportons le cas de madame G, 82 ans, hospitalisée dans notre service pour des troubles de la vigilance. Le principal antécédent est un cancer du sein droit diagnostiqué en 2002 traité chirurgicalement, puis par de la radio-chimiothérapie.
En 2004, la découverte d’une lésion secondaire cérébrale conduit à réaliser une exérèse chirurgicale de la lésion associée à de la radiothérapie encéphalique entraînant une altération cognitive progressive. En 2008, la mise en place d’une dérivation ventriculo-péritonéale est réalisée du fait de la découverte d’une dilatation tétra-ventriculaire.

La patiente est donc grabataire depuis de nombreuses années et est adressée dans notre service pour des troubles de la vigilance dans un contexte fébrile. L’examen clinique n’objective pas de point d’appel infectieux, la patiente est stable sur le plan hémodynamique, la positivité des prélèvements bactériologiques urinaires et la mise en évidence d’un syndrome inflammatoire biologique modéré (CRP 50 mg/l) font poser le diagnostic de syndrome confusionnel secondaire à une pyélonéphrite aiguë. La ceftriaxone est donc débutée.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Repères en Gériatrie.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles